Gauthier Fabri

Démarche artistique

Passeur de Lumière

Puisant son inspiration dans les mystères de la Vie, de la Lumière et de la Matière, Gauthier Fabri crée des œuvres qui s’apparentent souvent davantage à la peinture et à l’art du vitrail qu’à la photographie. Dans son univers visuel reflet de ses visions intérieures, les choses se transforment jusqu’à s’inverser dans une sorte d’alchimie: flou/net, noir et blanc/couleur, haut/bas, animal/végétal, etc. Cette approche lui ouvre des horizons créatifs très riches qu’il explore avec passion.

Gauthier Fabri essaie de « ressentir » de manière quasi méditative les sujets qu’il photographie pour créer des images qu’il souhaite inspirantes et porteuses d’une authentique émotion. Ses œuvres comportent à la fois des photographies naturelles et des photos retravaillées en explorant des voies nouvelles et en prenant volontiers le contre-pied des principes de la photographie traditionnelle.

Dans ses métamorphoses alchimiques, Gauthier Fabri travaille le flou comme un diamant brut qu’il transforme en brillant en se servant de sa souris tantôt comme d’un burin, tantôt comme d’un pinceau pour réinterpréter le monde qui l’entoure. Remplies de cette vie qu’il leur insuffle, ses œuvres colorées et lumineuses sont donc tout sauf des natures « mortes »!

Gauthier Fabri est un perfectionniste qui travaille beaucoup à l’intuition tout en ne laissant rien au hasard. Il s’écoule fréquemment plusieurs mois entre un projet artistique et sa réalisation. Toutes les œuvres sont créées au départ de photographies originales cadrées avec une précision extrême. L’artiste ne déplace ni n’efface aucun pixel, mais il les « interprète » tous comme un musicien jouerait une partition.

Quand une œuvre est-elle achevée? Pour le sculpteur, ce sera quand il trouvera qu’il n’y a plus aucun atome de marbre à retirer, pour le peintre, lorsqu’il n’y a aura plus rien à ajouter sur sa toile, pour Gauthier Fabri, au moment où il jugera que l’image est totalement « équilibrée », c’est à dire lorsque l’œuvre « vibrera » de manière parfaitement juste à tous les niveaux: forme, couleur, proportions, énergie, mouvement… et ce jusque dans les moindres détails.

A la recherche des couleurs de Monet à Giverny

Gauthier Fabri s’est rendu chaque mois de mars à novembre 2018 dans les jardins de Claude Monet à Giverny, dont il a été le premier et le dernier visiteur de l’année. Il y a pris plus de 130.000 photographies des fleurs et de tous les végétaux qui se succèdent au fil des saisons afin de reconstituer toute la palette des couleurs du maître de l’impressionnisme à travers les fleurs de son jardin. Toutes les photos ont été prises au format RAW et traitées individuellement, comme autant de portraits réalisés en lumière naturelle.

Avec ces photos, Gauthier Fabri a composé une série de mosaïques constituées d’environ 25.000 images originales combinant des photos verticales et horizontales (sans rotation ni symétrie) et sans user d’aucun artifice (aucun recadrage ni modification des couleurs). Le processus de création de ces mosaïques, très proche de la peinture impressionniste, est extrêmement long et complexe. S’il a bien recours à l’outil informatique, l’artiste travaille infiniment plus que la machine, car rien n’est automatique, depuis la prise et le traitement de plus de 130.000 photos en passant par d’innombrables heures de travail sur la restitution des détails et des couleurs et jusqu’à la finition manuelle des œuvres, vignette par vignette afin d’arriver à un résultat qui soit aussi beau et artistique vu de loin que de tout près.

 

SUIVEZ-NOUS
sur nos réseaux sociaux
Wawgallery 2017 Copyright - All right reserved